Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : Syndicat SUD Autoroutes
  • : Actualités, syndicalisme, au détour des Autoroutes Paris Rhin Rhône... Ce blog est en constante évolution : nombreuses mises à jour quotidiennes.
  • Contact

P M V

 


   
Délégué Syndical Central
 Pascal GRAPPIN
36, rue du Docteur Schmitt 
21850 Saint-Apollinaire
 
 


    (Cliquez sur l'image 
      pour agrandir)
.

Tél. 06 46 09 47 19

       03 80 77 67 18
Fax.03 80 66 66 70 
         
Qui sommes nous ?  
 
                                             

 CE 

CHSCT 

   DP Paris    

   DP Rhin    

   DP Rhône    

Présentation 

 solidaires

Réseau SUD

 
Subir, n'est pas une fatalité.
Si vous souhaitez obtenir des
solutions concrètes à vos problèmes,
comme par exemple :
- emploi,
- salaires,
- conditions de travail,
- protection sociale,
- égalité professionnelle,
- respect de la dignité de chacun.
SUD peut faire bouger les choses,
pour faire aboutir vos revendications
et vos attentes.
REJOIGNEZ-NOUS. ENSEMBLE
NOUS SERONS PLUS FORTS ET
PLUS EFFICACES.
Fabienne+SloganFdTransparent +ilsSontVos... 
 

Aire &Quot;D'Archives&Quot;

 
 Aprr72ppp

SUD signataire de la dernière négociation NAO

DerniÈRes Infos

13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 11:21

Suite aux propos tenus dans la presse par François Rebsamen à l'encontre des camarades, notamment de Solidaires, qui ont un peu chahuté la visite présidentielle du Président de la République lundi dernier, Solidaires 21 vient d'envoyer 1 communiqué  à titre de droit de réponse. :

Union syndicale Solidaires de Cote d'Or
37, rue des grands champs
21000 DIJON

Tel : 03 80 38 17 33
mel : solidaires21@laposte.net

Communiqué / Droit de réponse à l'article de Libération du 12 mars 2013 (1)

Mr Rebsamen, les olibrius* vous saluent bien !


François Rebsamen, maire de Dijon, a donc considéré dans un article de Libération du 12 mars (1)
que rien ou presque n'est venu troubler le « moment de bonheur » qu'aurait suscité la visite du
Président de la République à Dijon les 11 et 12 mars. Libre à lui de le considérer, pour autant dans
ce monde d'images circulant librement, les millions de citoyens de notre pays ont eu l'occasion de le
vérifier par eux mêmes. Et il n'est pas sur qu'ils soient tous du même avis. Tout juste, concède
d'ailleurs le maire de Dijon, faut-il déplorer que « quelques olibrius » aient pu troubler la quiétude
présidentielle.

On ne peut qu'être surpris d'une telle méconnaissance des réalités. Du bain de foule tout d'abord ou
mis à part quelques (nombreux) journalistes, militants socialistes, policiers et quelques passants...
on ne peut pas dire que le peuple ait répondu massivement présent. Au contraire, à quelques rues de
là, celui-ci s'est déclaré ulcéré par le déploiement médiatique et de forces de l'ordre, ne pas avoir
souhaité la présence présidentielle, tout cela pour faire croire à un véritable village Potemkine de
l'action municipale. Car les réalités sociales du quartier où le tiers des habitants est au chômage ont
beau être dissimulées derrière de beaux murs repeints, elles n'en restent pas moins toujours aussi
terribles et intolérables.

Ensuite, quand le peuple vient sereinement rappeler au candidat Hollande d'il y a dix mois à peine,
ses engagements, tous ou presque oubliés aujourd'hui, il obtient pour toute réponse la brutalité
policière. Celle-ci était certainement nécessaire vu la virulence du coup porté, à savoir ce « Mr
Hollande, elles sont où vos promesses ? » dont la violence ne fait de mystère à personne et qui
nécessitait sans doute d'être réprimé sur le champ. Ce n'était d'ailleurs pas une première : quelques
minutes auparavant en effet deux pancartes humoristiques avaient été déployées (sans doute
moralement violentes puisque faisant appel à la figure de Jaurès) par des militants, l'ensemble ayant
été écarté sans ménagement à plus de 200 mètres du cortège présidentiel.

Ne serait ce pas plutôt cette violence policière, Mr Rebsamen, qui soit foncièrement intolérable ?
C'est en tout cas celle qui a choqué le peuple présent, d'autant plus de la part d'un président qui se
prétend l'un des leurs. C'est elle qui a suscité l'émotion médiatique, tant nombre de journalistes ont
été scandalisés par la réalité d'un pouvoir qui voudrait faire croire à ses intentions sociales. La
réalité que vous ignorez, c'est que c'est le peuple qui a élu Mr Hollande qui a droit à la matraque et
c'est le patronat qui, lui, jubile à ses mesures.

Vous êtes à ce point peu fiers de cette répression que vous avez cherché à en imputer la
responsabilité à un zèle policier trop appuyé et à des services dont vous n'avez pas la responsabilité.
Étonnant sans doute que ceux-ci nous déclarent ensuite avoir suivi à la lettre les consignes du
service d'ordre présidentiel et n'apprécient guère de devoir ainsi porter le chapeau : un mensonge de
plus sans doute, après celui comme quoi vous indiquez « bien connaître » l'auteur des propos
terribles précités. Alors certes il y a bien une différence entre MM. Sarkozy et Hollande : elle tient
en fait à la distance d'approche, quelques kilomètres pour le premier, quelques centaines de mètres
pour le second. C'est sans doute là le seul changement constaté lundi.

Reste surtout à savoir si cette démocratie a plus à voir avec Olibrius qu'avec Potemkine. En tout cas
ni l'une ni l'autre ne rime avec peuple ni avec social.

Dijon, le 13 mars 2013

* peuple en langage socialiste

Par ailleurs Fabien participera au Grand journal ce soir sur Canal + sur ce sujet qui a fait largement le buzz. Vous pourrez jeter un oeil sur le petit journal d'hier qui a assez bien résumé sur le mode humoristique l'affaire : http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3351-c-le-petit-journal.html...

A suivre...

Partager cet article
Repost0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 08:56

Solidaires en action, bulletin des syndiqué-es des organisations membres de l'Union syndicale Solidaires.

Au sommaire :


24 mars : manifestation nationale Solidaires réussie
ARCELORMITTAL Florange : marche pour l’emploi
FNAC : actions pour l’augmentation des salaires
TOTAL : suppressions d’emplois dans le raffinage
VIRGIN : de graves attaques contre l’emploi
La Poste : grève nationale des guichets le 15 mars
Alpes Maritimes : le travail social en danger !
Retraité-es : nouvelle baisse du pouvoir d’achat !
Loire Atlantique : le nouvel aéroport est inutile !
Fonction publique d’Etat : les raisons d’un boycott
Premier mai.
SERNAM : la liquidation n’est pas inéluctable !
BASF Elbeuf (76) : une grève payante

 

Ouvrir le fichier 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 17:40
Les conseillers du salarié SUD-Solidaires

sont des bénévoles qui assistent les salariés dans les entreprises (et associations)dépourvues de représentants du personnel : 

  1. lors de l'entretien préalable à licenciement,

 

Chaque salarié peut se faire assister par un conseiller de son choix extérieur à l’entreprise, inscrit sur une liste dressée par le préfet.

 

L'employeur ne peut s'opposer à leur présence sous peine de procédure viciée, d'amende voire d'emprisonnement (art L1238.1)

 

Les conseillers du salarié Solidaires sont choisis pour leur expérience des relations professionnelles et leur connaissance en droit du travail.

 

La liste des conseillers du salarié est disponible à l'inspection du travail (tél. : 03.83.50.39.00 ; site DIRECCTE Meurthe-et-Moselle) et dans chaque mairie du département (attention, certaines mairies utilisent d'anciennes listes, la liste valide est datée du 28 février 2012).

Télécharger la liste de Meurthe-et-Moselle (2012).

 

 Vous pouvez visualiser la carte des conseillers du salarié de Meurthe-et-Moselle Solidaires en cliquant ici. 

Notre rôle est de vous accompagner, dans une approche militante, c'est-à-dire dans votre intérêt, et sans concession pour l'employeur.

  

Le conseiller du salarié Solidaires vous rencontrera avant l'entretien préalable, afin de le préparer au mieux, selon vos souhaits, afin de définir une stratégie et de vous informer.

 

Pendant l'entretien, le conseiller du salarié Solidaires vous assistera, prendra part au débat, posera des questions, sollicitera des précisions... et rappellera ses obligations à votre employeur !

 

À l'issue de l'entretien, le conseiller vous remettra un compte-rendu et/ou une attestation qu'il est possible de produire en justice afin de faire valoir vos droits, de souligner des irrégularités dans la procédure... Il pourra également témoigner devant la juridiction compétente.

 

Cette assistance est gratuite.

 

Le conseiller du salarié Solidaires est formé pour vous aider à calculer les indemnités auxquelles vous avez droit, vous renseigner sur les documents que votre employeur doit vous remettre...

 

Eventuellement, le conseiller du salarié Solidaires vous présentera un défenseur prud'homalSUD-Solidaires

afin de vous accompagner dans la saisie de cette juridiction.

 

Un bon site à voir==> http://conseillerdusalarie.free.fr/

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 11:30

Note quinzomadaire du 5 juillet 2010

 

Afficher l'image en taille réelleJour de repos pour les salarié-es absent-es le 1er mai qui tombe le jour de l’ascension férié : Kéolis est allé en cour d’appel contre SUD Transport Basse
Normandie et l’UST, après que la cour d’instance du 31 juillet 2008 ait décidé d’attribuer un jour de repos (ou le salaire d’une journée) aux salarié-es absent-es le 1er
mai, et 1 000 € aux 2 structures syndicales. L’entreprise a gagné en appel, en affirmant que l’entreprise fermait le 1er mai, que personne ne travaillait, qu’il n’est pas soutenu que certains membres du personnel auraient vu leur repos hebdomadaire fixé ce jour-là (la période est considérée comme normale, avec les repos payés normalement).

Le jugement fait remarquer que l’article 32 de la convention collective liste les 10 fériés devant être payés, dont le 1er mai ne fait pas partie.


Afficher l'image en taille réelleSita, urbains Metz : contre l’entreprise qui contestait, l’UST a défendu au tribunal la désignation de son RSS. L’argumentation mérite d’être regardée, elle en met 4 en avant : il n’est pas précisé si le RSS était sur l’établissement ou l’entreprise ; il faut prouver qu’il y a 2 adhérents ; l’UST ne couvre que les transports et pas les déchets ; Girodon n’a aucun pouvoir pour désigner seul un RSS. Le tribunal a reconnu le droit à l’UST de désigner un RSS, mais affirme que les statuts de l’UST ne précise pas les modalités de la désignation de RSS ou DS, par un des secrétaires, et que la désignation doit préciser si elle est effectuée sur l’établissement ou l’entreprise.
L’UST va donc modifier ses statuts et alerté les syndicats et sections pour que les désignations de RSS précisent bien le champ géographique.


Sud-Optymo (urbains Belfort) a déposé un préavis pour tous les samedis de 12h à minuit du 20 juin 2010 au 31 décembre 2010, pour plusieurs raisons dont le refus de la distribution arbitraire des services travaillés le samedi après-midi.


Afficher l'image en taille réelleSUD Aérien tire un bilan très négatif du vote par ordinateur. En 2004, le vote à l’urne, réellement confidentiel et sur le temps de travail (ou à défaut par correspondance) a permis une participation de 40 %. En 2010, seulement 29 % : quel succès des nouvelles
technologies ! Sur un secteur opérationnel comme le Hub de Roissy : 19 % !
Dans le périmètre Air France, SUD Aérien, avec 8,20% des voix (au lieu de 6,96% en 2004) est le syndicat qui connaît la plus importante progression. L’UNSA, FO, la CFDT et la CFTC reculent, la CGT stagne et la CGC progresse seulement de 0,76%.
C’est un signal très encourageant pour les élections CE/DP de l’année prochaine, d’autant plus que, avec les changements des règles de représentativité et le protocole de droit syndical Air France, la Direction fait tout depuis les dernières années pour entraver le
développement de SUD Aérien… sans succès !


Afficher l'image en taille réelleSUD Autoroutes APRR (autoroutes Paris Rhin Rhône) : bras de fer contre la direction dans le district du Val de Saône pour des embauches, la sécurité, les conditions de travail, et le respect des accords et des DP. SUD déjà très bien représenté continue de se développer pendant le conflit avec de nouvelles adhésions.
Nouveaux succès juridique : une salariée a obtenu deux fois gains de cause devant le Conseil des Prud'hommes de Dijon en obtenant, avec le soutien de SUD, 10 000 € et un jugement imposant la réintégration dans l'entreprise d'une CDD en contrat CDI à temps
plein. APRR n'avait pas fait appel du jugement mais refusait d'appliquer le jugement en n’embauchant pas la salariée.
Une seconde saisine du Conseil des Prud'hommes de Dijon a été nécessaire afin de faire reconnaître la prise d'acte de la rupture du contrat de travail au tort d'APRR (salariée toujours soutenue par SUD), le jugement vient d'être rendu pour un montant à charge d'APRR de 42 845,70 € (indemnités diverses, rappel de salaire, congés payés... )

 

Afficher l'image en taille réelleTemps de travail des routiers : le Parlement Européen a rejeté, par 368 voix contre 301 et 8 abstentions, le rapport Bauer qui voulait introduire, de fait, la semaine de 86h en excluant les routiers indépendants. Avec son lot d'injustices, de fatigue et dangerosité, une telle situation, non seulement propageait du danger sur nos routes, mais elles tiraient les conditions de vie et de travail des salariés vers le bas, organisait encore plus le dumping social contre le ferroviaire et les transports soutenables...
Cette question de la protection des salariés contre des durées trop grandes du temps de travail est un problème depuis 150 ans. Peu importe que les conducteurs soient salariés ou indépendants quand ils sont à bout du fait d'horaires calamiteux.

 

Partager cet article
Repost0
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 07:57

SUD Renault Trucks                                                                               

Solidaires - Unitaires – Démocratiques                                            Tel : 02.31.70.50.95 - Fax : 02.31.70.11.95                              Blainville le 23 juin 2010

 SUD 1er syndicat à Blainville et à Bourg en Bresse

 SUD 1er syndicat des sites industriels

 SUD interlocuteur représentatif chez Renault Trucks

Messieurs de la direction vous avez le bonjour de SUD 

 

Les faits marquants de ces élections 2010

 

 SUD obtient :

-    la majorité absolue avec 62% des voix dans le 1er collège au Comité d’Entreprise avec 5 sièges sur les 6 à pourvoir.

-    la majorité absolue dans le 1er collège Délégués du Personnel 61% des voix et 9 sièges sur les 14 à pourvoir.

Représentativité : Les salariés ont tranché

-    A Blainville seuls 3 syndicats sont représentatifs des salariés SUD, CGT et CGC. La CFTC avait mis la clé sous la porte avant les élections en ne présentant aucune liste. La CFDT et FO n’atteignent pas la barre des 10% et sont renvoyés à leurs études.

-    Chez Renault Trucks, nous n’avons pas encore tous les résultats, mais à Bourg en Bresse SUD , avec près de 40% des voix au 1er collège CE est représentatif et 1er syndicat du site. Au total la représentativité de SUD  chez Renault Trucks sera acquise. 

Comité d’Etablissement 1er collège Titulaires

Inscrits : 1852 - Votants :1469 (79,3%) - Exprimés : 1410

Syndicats

Voix

%

diff 2008

Sièges

SUD

877

62,26

+ 1,21

5

CGT

321

22,82

- 6,16

1

FO

103

7,31

+ 4,42

0

CFDT

107

7,59

+ 1,45

0

CFTC

Pas de liste

- 0,94

0

2ème collège titulaires

Inscrits : 495 - Votants : 437 (88,28% ) – Exprimés : 421

Syndicats

Voix

%

diff 2008

Sièges

SUD

88

21,02

+ 0,79

0

CGT

55

13,14

- 0,82

0

CGC

228

54,45

+ 0,18

2

CFDT

47

11,23

+ 5,25

0

CFTC

Pas de liste

- 5,56

0

TOTAL DES 2 COLLÈGES TITULAIRES

Inscrits : 2347 - Votants : 1906 (74,26%) - Exprimés : 1831

Syndicats

Voix

%

diff 2008

Sièges

SUD

965

52,84

+ 0,02

5

CGT

376

20,59

- 5,36

1

FO

103

5,64

+ 3,34

0

CGC

228

12,48

+ 1,53

2

CFDT

154

8,43

+2,32

0

CFTC

Pas de liste

- 1,84

0

3ème collège (cadres)

Seules la CGC et la CFDT avaient présenté des candidats. C’est la CGC qui a obtenu le siège à pourvoir.

 

Délégués du Personnel 1er collège Titulaires

Inscrits : 1852 - Votants : 1461 (78,88%) - Exprimés : 1418

Syndicats

Voix

%

diff 2008

Sièges

SUD

860

60,65

- 0,30

9

CGT

330

23,27

- 5,40

3

FO

121

8,53

+ 5,65

1

CFDT

107

7,54

+ 1,34

1

CFTC

Pas de liste

- 1,08

0

2ème collège titulaires

Inscrits : 625 - Votants : 548 (87,68%) - Exprimés : 534

Syndicats

Voix

%

diff 2008

Sièges

SUD

81

15,34

- 3,79

1

CGT

57

10,80

- 3,55

0

CGC

310

58,73

+ 4,04

3

CFDT

80

15,15

+ 8,69

0

CFTC

Pas de liste

- 5,38

0

TOTAL DES 2 COLLÈGES TITULAIRES

Inscrits : 2477 - Votants : 2009 (81,10%) - Exprimés : 1952

Syndicats

Voix

%

diff 2008

Sièges

SUD

941

48,36

- 2,75

10

CGT

387

19,89

- 5,39

3

FO

121

6,21

+ 4,00

1

CGC

310

Partager cet article
Repost0
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 18:12

Voyageurs :

SUD Tisséo Toulouse, dans un tract, dénonce la restructuration du réseau qui détériore les conditions de travail : coupures supplémentaires, suppression de certains titulaires de ligne, temps de parcours, suppression de jumelage de lignes… Pire : elle supprime une
déviation obtenue par le CHS CT après un caillassage de bus ayant blessé une petite fille et sa maman.

 

Transevry : le Délégué Syndical Mamadou CAMARA, qui conteste 2 jours de mise à pied sur la forme, a gagné aux Prud’hommes. Nous ne savons pas encore si la Direction fera appel de la décision.

 

Afficher l'image en taille réelleSUD Setao Orléans se satisfait de rester représentatif avec 10,8% mais se déclare déçu du score divisé par 2 depuis 4 ans, malgré un énorme investissement de chacun au service des salariés. Il a aussi subi le départ de nombreux adhérents obtenus « à la force du poignée », pour des motifs comme départs volontaire de l’entreprise, en retraite, mutation, promotion, inaptitude, licenciement… Depuis 1 an, le nouveau directeur, qui n’apprécie pas Sud depuis ses précédentes fonctions dans l’Ile de France, harcèle notre DS : pressions, menaces, chantages, accusations infondées, réflexions moqueuses, censure d’affichage, et récemment une sanction abusive et discriminatoire. Le syndicat a relevé de nombreuses anomalies dans la procédure et demande conseil à l’UST et la fédération des urbains pour un recours aux Prud’hommes.

 

Autoroutes

Afficher l'image en taille réelleSUD Autoroutes APRR se réjouit de la récente grève à 95 et 100% du personnel du district de Pouilly-en-Auxois avec l'appui de SUD. SUD n’a pas signé l’accord sur la prévention du stress et des risques psychosociaux, qui ne prend pas en compte ses propositions pour améliorer les conditions de travail, pour prendre compte l’individu au lieu de le renvoyer vers le corps médical apte à ne traiter la souffrance qu'en tant que symptôme. L’accord laisse le salarié seul face à la culpabilité de ne pas réussir à faire face. Il renforce l’entretien individuel qui isole et pousse à toujours plus de performance.

Chez APRR, on automatise tout : celui du péage fait disparaître 40 % du personnel de cette filière.

NAO : seulement 1% au 1er janvier, et 1% d'augmentation des indemnités de panier et d'éloignement. SUD a refusé de signer, contrairement à d’autres pour qui « c’est mieux que rien ».

 

Convoyeurs de fonds

Le syndicat SNA SUD CF MF écrit au DRH de Loomis qui a tenté de diviser les organisations syndicales en leur prêtant des propos fallacieux, en rétablissant les faits : ce sont les élections professionnelles, souhaitées en octobre 2010, qui détermineront la représentativité des syndicats. Un élu de plus au CE Île-de-France : un élu lors des élections de 2008 vient de déclarer son affiliation à SUD. Dans un tract, le syndicat cite des récentes agressions de la part de personnes surarmées et disposant d’explosifs et
propose de mettre fin aux impératifs horaires et aux mêmes itinéraires, de renforcer les véhicules blindés et la sécurité.

 

Déchets

Sita Lorraine, Transports de déchets à Metz : l’audience où la Direction contestée la désignation de notre RSS s’est déroulée le 10 juin.

 

Route et combiné

Naviland Cargo (conteneurs maritimes) et Novatrans (railroute) : ces 2 filiales de transport combiné au sein du groupe SNCF, se rapprochent : ils ont le même président, après le limogeage du président de Novatrans, jugé responsable d’imprudences comptables. Pour ne pas effrayer leurs concurrents, les 2 entreprises ont donné des gages : Naviland rappelle sa neutralité aux entreprises portuaires craignant de voir arriver Géodis SNCF, et Naviland Cargo s’engage à ne pas chercher detrafic continental…

 

Géodis Tours : les élections se dérouleront le 15 juin.

 

Transports gratuits : plus d’un an après, à Aubagne, la fréquentation des transports collectifs a augmenté de 71%. Cette politique de 12 communes de l’agglomération a
nécessité 0,4 M€ (million d’euros) d’investissement, coûte 0,7 M€ de perte de recette par année… compensée par une hausse du versement transport des entreprises de plus de 9
salariés, d’un montant de 4 M€ en 2010. Aubagne suit ainsi l’exemple de Compiègne, Castres, Chateauroux…

 

Formation syndicale : une formation DP se déroulera ce jeudi 16 juin pour 2 salariés de la CFT, contrôleurs à la TRA. Y participeront également, des salariés de Véolia
Transports Vulaines. Si d’autres sont intéressé-e-s et peuvent poser un congé ou des heures de délégation, ils ou elles peuvent y participer.
Horaires : 9h30/ 16h30 à la Fédération SUD-Rail, 17 Bd de
la Libération à St Denis.

Partager cet article
Repost0
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 08:34

Transports de voyageurs

SUD Optymo : les élections du 6 mai nous ont attribué 1 élu CE titulaire et 1 élu suppléant (sur 4 sièges à pourvoir), 1 élu DP titulaire et 1 élu suppléant ainsi qu’1 élu au conseil de discipline titulaire et 1 suppléant. La CGT obtient quasiment les mêmes résultats, la CFDT arrive en tête avec 2 élus CE, DP et conseil de discipline, la CFTC dépasse les 10% mais n’a pas d’élu, FO n’est plus plus représentatif.

 

Transevry : les élections se sont également déroulées et nous ont permis d’obtenir 3 élus sur 4 en CE, et 3 élus sur 5 en DP.

 

N’4 Mobilités : les NAO n’ont pas débouchées sur un protocole d’accord, une alarme sociale est déposée.

 

Véolia Transports Moissy Cramayel : après 1 mois de grève, l’intersyndicale a réussi à obtenir ce qu’elle avait réclamé : 1,5 % d’augmentation, 3€ supplémentaires par journée de travail, revalorisation de la grille d’ancienneté… respect de la Direction ! Le protocole d’accord a été signé à la préfecture. Un tract de félicitations à l’ensemble des salariés a été distribué.

 

TRA : après l’agression d’une conductrice, les conductrices et conducteurs ont fait usage de leur « droit de retrait ». Farid Zemouri, notre DS chez N’4 Mobilités, s’est rendu sur le site pour les soutenir. Une bonne couverture médiatique a pu mettre au premier plan le syndicat Union Solidaires Transports de l’entreprise et en particulier notre DS Farid
Moulay Hacène. Des résolutions ont été prises, notamment la création de sept postes supplémentaires de régulateur. Vincent DUSSUTOUR pense qu’il serait bien que les
membres de la Fédération SUD-Solidaires des Transports urbains réfléchissent sur un cahier revendicatif concernant les agressions qui se perpétuent à l’encontre des conducteurs et conductrices.

 

Transport de marchandises

TFND Sud Est : le syndicat SUD-Solidaires de l’entreprise a sollicité une réunion extraordinaire du CE afin d’avoir des éclaircissements sur l’état de santé de la filière « frigo » de chez Norbert Dentressangle .

 

De Rijke (76) : un RSS vient d’être désigné, les élections professionnelles sont proches.

 

Transports Girard : après les 60 millions de dettes de la direction qui a mis l’entreprise en faillite, la liquidation judiciaire se poursuit. Les éventuels repreneurs de l’entreprise ont jusqu’à lundi 17 mai pour se déterminer. Les salariés commencent à recevoir des lettres de licenciement. Les IRP del’entreprise n’existant plus, c’est tout de même les anciens élus CE qui travaillent en relation avec la Direction Départementale du Travail et l’administrateur nommé pour traiter avec d’éventuels repreneurs.

 

Transports de déchets

Sita Lorraine, Transport de déchets, Metz : Un RSS vient d’être désigné

SeuleWeb.jpg 

SUD Autoroutes SANEF

Suite de l’injuste licenciement de Valère Lelièvre pour son activité syndicale... Le jugement lui donne raison et répare partiellement cette injustice : la décision en date du 9 avril 2008 de l'inspecteur du travail des transports autorisant le licenciement est annulée, l'Etat versera à Mme LELIEVRE 1 200 € au titre de l'article L. 761-1 du code de justice administrative. Il est rappelé dans le jugement : que la demande d’autorisation de licenciement devant être regardée comme étant en rapport avec les fonctions syndicales ou représentatives exercées par le requérant, ou avec son appartenance syndicale, l'inspecteur du travail des transports était tenu de rejeter la demande d'autorisation demandée... La lutte continue avec la demande de réintégration.  

Partager cet article
Repost0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 06:48

Stress au travail :

Feu rouge pour le gouvernement !

 

Xavier DARCOS, Ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville a publié ce matin le classement de près de 1 500 entreprises de plus de 1 000 salariés censé représenter leur situation  sur la prévention du stress. Cela prend la forme d’une inscription en trois catégories (vert, orange et rouge) qui indiquent le degré d’avancement des entreprises dans la mise en œuvre d’une politique de prévention du stress professionnel.

 

Pour l’Union syndicale Solidaires, le stress est une composante de la souffrance au travail ou plus précisément une étape dans un processus de dégradation de la santé au travail. Il doit représenter une situation exceptionnelle qui, quand elle devient habituelle, traduit un dysfonctionnement dans l’organisation réelle du travail. Non résolues, les difficultés débouchent sur une dégradation de la santé des salariés concernés, nous avons vu ces dernières années se multiplier les exemples. La responsabilité du stress ne repose pas sur les individus mais sur l’organisation du travail.

 

Pour l'Union syndicale Solidaires, c'est l'organisation du travail qui est le point de départ. Le gouvernement ne doit pas se contenter de faire rédiger rapports sur rapports et d’établir des indicateurs ou des classements forcément relatifs qui, dans le fond, n’ont pour but que d’exonérer les dirigeants d’entreprise de ce débat nécessaire et de gagner du temps.

 

Le gouvernement pouvait pourtant marquer sa volonté d’avancer sur ces sujets de deux manières. La première  en s’attaquant au cœur du phénomène et en élargissant par exemple la définition du harcèlement au harcèlement institutionnel tel qu’il a été précisé par la cour de cassation dans son arrêt du 10 novembre 2009. La seconde en se montrant exemplaire dans la gestion des conditions de travail des salariés placés sous sa responsabilité directe : les fonctionnaires. Or, au contraire, il met en place les mêmes formules qui ont conduit à la déstabilisation des salariés du privé à base de mobilités forcées, de restructurations à la hache et d’intensification des tâches. 

 

Pour l’Union syndicale Solidaires, les conditions de travail et la santé au travail des salariés sont un axe majeur de notre action. C’est en partant des situations de travail, au plus proche des salariés, que nous devons construire et élaborer les réponses collectives. Dans cet objectif, l’Union syndicale Solidaires  réunira à Paris les 9 et 10 mars 2010 plus de 500 militants de tous ses syndicats et fédérations pour, ensemble, prendre la main sur le travail.   

 

 

Paris, le 18 février 2010

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 14:52

Afficher l'image en taille réelleRATP : la grève dure ! Plus de 95% de grévistes sur le RER A : la combativité immense a obligé la direction, qui jouait le pourrissement sur le dos des usagers, à enfin ouvrir des négociations après 7 jours de grève. La direction a dû prendre en compte les conditions de travail par la remise à plat des tableaux de roulement. C’est une avancée obtenue par la grève. Ce conflit a démarré à cause des spécificités des 523 conducteurs de la ligne A. SUD RATP soutient activement cette grève unitaire et souhaite des mesures pour tous les conducteurs, à discuter dans une réunion transversale.

 

SUD Optymo (urbains Belfort), depuis sa création, se bat pour gagner sa
représentativité, subit de graves faits de discrimination et le mépris de la direction
pendant les réunions, qui pénalise les adhérents de SUD. Une enquête de l'inspection du travail a été suivie du dépôt d’un procès-verbal pour discrimination syndicale, mettant en cause le Directeur et le Président. Il a été transmis au procureur de la République et enregistré. Un procès-verbal ne pouvant pas être transmis ni aux syndicats, ni aux contrevenants, il faut se porter partie civile pour y avoir accès.

 

Section SUD TCAR (Transports de voyageurs Rouen groupe Véolia) : Les élections ont eu lieu et n’ont pas été très favorables pour nous… la barre des 10% n’a pas été atteint. Un nouveau RSS sera désigné.

 

Afficher l'image en taille réelleSUD Setao (urbains Orléans), a sorti son journal n°9, rappelle ses revendications pour la NAO (+5% des salaires, la réévaluation des primes qualité, dimanche, férié, dépôt et vacances, la prise en charge à 100 % par l’employeur de la mutuelle, l’attribution de 10 points supplémentaires aux conducteurs de tram de par leur compétence, une prime de samedis…). Il revient sur les élections professionnelles où CGT et FO ont perdu la représentativité et où SUD la conserve, mais n’obtient aucun élu en CE et seulement 1 titulaire et 1 suppléant en DP, ce qui suscite une réflexion sur la pratique syndicale.

 

Véolia Transport Nemours, transport de voyageurs :

notre tentative de désigner Mohammed MAMOUDHI, RSS, DS a échoué… il reste néanmoins RSS.

 

N’4 MOBILITES, Transport de voyageurs, Roissy en Brie, Seine et Marne : la section a déposé une liste pour les prochaines élections qui se dérouleront le 11 janvier. En ces périodes d’intempérie, les conducteurs-trices ont menacé-e-s d’utiliser leur droit de retrait.

 

SUD TRA (interurbains véolia Villepinte) a déposé sa liste pour les élections professionnelles et appelle les salaré-e-s à voter massivement pour le changement dans l’entreprise.

Aprr72ppp-copie-1.jpgSUD Autoroute : après l'importante et désastreuse restructuration de l'activité Péage (énormes dégâts en matière d'emplois et de conditions de travail) la direction APRR (Groupe Eiffage) poursuit son objectif de recherche de gains en s'attaquant cette fois-ci aux activités Sécurité/Viabilité et PC. Une première négociation a été suivie d'une rencontre individuelle avec chaque OS (sauf la CGT qui a décliné), afin de jauger les résistances ou les complicités des uns et des autres. Un tract SUD, diffusé et affiché dans tous lieux de travail, dénonce l’absence de réponse de la direction sur l’avenir des 1 017 emplois, sur l’évolution de la sécurité malmenée par les réorganisations,

 

La SANEF condamnée pour licenciement abusif.

En effet, Caroline, receveure intermittente sur le district de Béthune a été licenciée le 28 août 2008 pour raisons de santé, sans offre de reclassement. Assistée du syndicat SUD SANEF, elle a porté l’affaire devant le Conseil de Prud’hommes de Béthune et a obtenu une condamnation de la Sanef et des indemnités de licenciement. Elle en veut à la hiérarchie de la Sanef pour son manque de compassion, aux élu-e-s CFTC, CFDT, FO, CGC et UNSA du CE pour leur mesquinerie (refus de donner en 2008 les cadeaux de noël à ses filles). Elle conseille : « si vous avez des problèmes avec Sanef, c’est SUD qu’il faut contacter)

 

 

Afficher l'image en taille réelleSUD Convoyeurs de fonds et métiers du fiduciaire a rédigé un tract de développement, appelant à l’adhésion, qui a été envoyé à tous les Solidaires locaux et structures nationales pour le diffuser aux salarié-e-s.

 

Avenir de la profession : SUD a toujours milité pour que les dabs soient alimentés par des équipages de convoyeurs à 3 et non seul, pour la sécurité et les emplois. Début janvier, le ministère de l'intérieur devrait annoncer aux syndicats un décret pour que les dab soient desservis par fourgon blindé sur les zone à hauts risques (Ile-de-France et sud est). Il pourrait aller jusqu’à revoir de décrets de 2000 sur la sécurité. Les autres syndicats ne sont pas favorables à cette démarche et préfèrent augmenter les primes de risque (de 70 euros à 130 euros comme les convoyeurs). Les revendications SUD donnent plus aux dabistes devenant convoyeurs avec non seulement la prime mais aussi le salaire. Pour SUD, c'est bien l'ensemble de nos professions qu'il faut revoir rapidement avec création d'une convention collective
propre, regard sur l’évolution des métiers en intégrant des primes dans le salaire revalorisé, garanties sur la formation, la sécurité, l'assurance et l’invalidité, la mutuelle… et se préparer à l'ouverture des frontières européennes qui va provoquer restructurations et délocalisations. Plusieurs tracts ont été diffusés aux personnels, notamment dabistes.

 

 

Afficher l'image en taille réelleRoute marchandises : l’UST a appelé à la grève en distribuant un tract revendiquant 12€ de l’heure, un treizième mois, la prise en compte de la pénibilité et la mise en place d’un CFA. Puis l’UST a regretté la levée du préavis par les confédérations syndicales : pour la majorité des conducteurs, la faible augmentation permet de passer juste au dessus du SMIC, sans remettre en cause la durée de travail restera à 53 ou 57 heures par semaine, l’endormissement fréquent au volant, plus de 100 morts chaque année dans les accidents, les maladies professionnelles… Le tract a été envoyé à chaque solidaires local pour diffusion dans un centre routier, un restaurant routier…

 

SUD Transports Girard (Transport de marchandises) les Essarts (85) : la section a déposé des statuts qui pourront permettre à toutes les sections de transport routier de se créer… dans deux ans.

 

Sud Transport PACA (Transport de marchandises, LURIT) : Dans le cadre de la NAO chez LURIT groupe Malherbe, la Direction a écarté nos demandes pour mettre en première ligne la signature d'un accord d'entreprise. Elle ne veut pas nous donner l'accord par écrit et elle ne donne des explications qu'au bout de 3 jours. Elle dit que les chauffeurs qui respecteront la loi feront 169h payés et les heures « supp » seront récupérées. Les membres du CE qui ont été conviés ont encore moins compris cet accord que nous. La consultation faite auprès de 40 salariés par le DS SUD ont voté : 15 contre, 1 voix pour cet accord et le reste n'a pas répondu.

 

Conseil syndical de l’UST : les convocations pour le prochain conseil de l’UST ont été envoyées. Il aura lieu le 11 janvier 2009. Le matin, le conseil sera séparé en deux parties : d’un côté le transport de marchandises et de l’autre le transport de voyageurs (et tous les autres métiers qui désireront se retrouver entre eux). L’après-midi, après une synthèse des travaux du matin, l’ensemble des syndicats et sections pourront débattre sur : « Comment l’Union Solidaires Transports peut peser sur les mouvements professionnels ou interprofessionnels »

 


Métier dangereux : un agent routier de la société Cofiroute, qui travaillait sur le bord de l'A71, a eu la jambe arrachée par un fourgon qui a quitté la chaussée, probablement à cause de l’endormissement du chauffeur. Le garrot posé aussitôt par un collègue n’a pu empêcher son décès pendant la nuit, après 8h d’intervention médicale.

SeuleWeb.jpg

Développement

SUD Transport 06 : samedi 12 décembre, à l’initiative du « 06 » et du « 03 » une réunion a eu lieu. Etaient présents : UST RCA de Nice, Véolia Transport de Grasse, SUD Transport 83. Une nouvelle section à l’aéroport de Nice devrait voir le jour en janvier ainsi qu’une autre dans un parking. Bel exemple de travail collectif
« interdépartemental ». Les Solidaires locaux sont également mis à contribution…un exemple à renouveler dans d’autres départements.


GSF Jupiter, Transport de déchets, Le Canet, Alpes Maritimes : nouvelle section, nouveau RSS.

 



L’équipe de l’Union syndicale Solidaires Transports souhaite à tou-te-s d’excellentes fêtes et un plein de forces pour que 2010 soit meilleur.

Partager cet article
Repost0